Le sang

Exercice lacunaire


Complète les mots manquants ensuite presse sur "Vérifier" pour corriger tes réponses. Utilise le bouton "Indice" pour obtenir une lettre du mot qui te tracasse. Attention, tu perds des points si tu fais appel au bouton indice !!!

   blessures      caillot      cellules      coagulation      Détruire      diapédèse      Distribuer      d'oxygène      Éliminer      fibrinogène      gaz carbonique      hématies      hormones      leucocytes      l'hémoglobine      l'oxygène      matières nutritives      moelle rouge des os      Nettoyer      nutriments      phagocytose      plasma      pus      rate      Régulariser      vitamines   
1. DEFINITION
Tous les organes du corps ont besoin pour vivre des que l'intestin a absorbées ; pour pouvoir les utiliser, il leur faut de , gaz qui se trouve dans l'air. Mais l'utilisation de ces matières laisse des déchets : du et diverses substances . Les organes ont besoin d'être débarrassés de ces déchets. Le sang, liquide qui circule dans un système de canaux, assure ces différents transports. Il a donc les fonctions suivantes :
1. à tous les organes les substances nutritives qu'il reçoit de l'intestin, et l'oxygène qu'il puise aux poumons.
2. de tous les organes leur gaz carbonique, qu'il rejettera aux poumons, et leurs déchets liquides, dont il se débarrassera aux reins.
3. la température du corps
4. l'organisme des cellules usées ou mortes
5. les microbes
6. Permettre la fermeture des

2. COMPOSITION
Examiné frais, le sang est un liquide rouge vif, plus épais que l'eau, légèrement visqueux et collant. En laissant reposer quelques heures un peu de sang dans un vase de verre, on voit se rassembler au fond du vase une masse pâteuse, rouge foncé appelée ; au-dessus de celui-ci surnage un liquide transparent, jaunâtre, le
2.1. Le plasma
Ce liquide forme un peu plus de la moitié de la masse du sang. Il est composé en majeure partie d'eau, où se trouvent, en solution, diverses matières, comme des , , et le . Celui-ci servira à la du sang exposé à l'air, c'est-à-dire sa transformation en une croûte solide.
2.2. Les cellules
On appelle globules des vivantes qui sont disséminées, en nombre énorme, dans le plasma (ce sont ces globules qui se rassemblent en un quand le sang repose). Il existe deux sortes de globules, les rouges et les blancs.
2.2.1. Globules rouges
Les globules rouges, appelés , sont des cellules plates, circulaires, comparables à de petites pièces de monnaie ; leur diamètre est un peu inférieur à un centième de millimètre. Leur couleur est due à une matière chimique d'une grande importance, , qui est capable de se charger soit , soit de . Chez un humain en bonne santé, il y a à peu près 5 milliards de globules rouges par centimètre cube (ou par gramme) de sang ; ce qui représente, pour les cinq litres de sang d'un humain moyen, vingt-cinq mille milliards de globules ! Quand un globule, après deux mois de fonctionnement, devient hors d'usage, il est détruit par l'organe appelé la , et remplacé par un nouveau globule qui prend naissance dans la
2.2.2. Globules blancs
Tout à fait différents des globules rouges, les blancs (appelés ) ont une forme irrégulière, déformable, sans cesse changeante. Peu nombreux (1 pour 700 rouges), ils ne se laissent pas entraîner par la circulation, mais rampent le long des parois des vaisseaux () : ils pourchassent et absorbent les microbes et autres corps étrangers que peut contenir le sang (). Il peut arriver que les globules blancs meurent et s'accumulent en certains points du corps ; leur décomposition forme le .
, qui est capable de se charger soit , soit de . Chez un humain en bonne santé, il y a à peu près 5 milliards de globules rouges par centimètre cube (ou par gramme) de sang ; ce qui représente, pour les cinq litres de sang d'un humain moyen, vingt-cinq mille milliards de globules ! Quand un globule, après deux mois de fonctionnement, devient hors d'usage, il est détruit par l'organe appelé la , et remplacé par un nouveau globule qui prend naissance dans la
2.2.2. Globules blancs
Tout à fait différents des globules rouges, les blancs (appelés ) ont une forme irrégulière, déformable, sans cesse changeante. Peu nombreux (1 pour 700 rouges), ils ne se laissent pas entraîner par la circulation, mais rampent le long des parois des vaisseaux () : ils pourchassent et absorbent les microbes et autres corps étrangers que peut contenir le sang (). Il peut arriver que les globules blancs meurent et s'accumulent en certains points du corps ; leur décomposition forme le .