L'appareil respiratoire

Exercice lacunaire


Complète les mots manquants ensuite presse sur "Vérifier" pour corriger tes réponses. Utilise le bouton "Indice" pour obtenir une lettre du mot qui te tracasse. Attention, tu perds des points si tu fais appel au bouton indice !!!

   alvéoles pulmonaires      avant      bouche      bronches      bronchioles      complets      cordes vocales      côtes      diaphragme      fosses nasales      incomplets      larynx      l'épiglotte      luette      palais      plèvre      poumons      relevant      sons      trachée      voix   
L'appareil respiratoire est constitué par les deux qui communiquent avec l'extérieur par la et les .
LES FOSSES NASALES
Les fosses nasales, sont deux cavités symétriques, séparées par une cloison osseuse, se trouvant au-dessus de la , dont elles sont séparées par une lame osseuse, le ; elles s'ouvrent à l'extérieur par les deux narines, et communiquent avec le fond de la bouche par une ouverture commune. Une languette charnue, la , peut fermer cette ouverture en se .
LA TRACHÉE-ARTÈRE
La trachée est un tube cylindrique, dont la paroi est renforcée par des anneaux cartilagineux . Elle communique avec l'arrière-bouche, par une ouverture sur laquelle peut se rabattre un clapet charnu, . La partie supérieure de la trachée est renflée en une cavité, le , entourée de pièces cartilagineuses (plus fortes chez l'homme, ces pièces forment la " pomme d'Adam "). Dans le larynx sont tendus transversalement quatre replis membraneux - plus ou moins développés suivant les espèces - appelés ; ces replis, vibrant quand l'air sort des poumons par la trachée, produisent des : la . Descendant le long du cou en de l'œsophage, la trachée bifurque en deux tubes appelés , dont chacun se prolonge et se ramifie dans un poumon. Les bronches sont formées d'anneaux cartilagineux .
LES POUMONS
Comme on peut le voir très facilement dans la cage thoracique d'un animal disséqué, les poumons sont deux masses roses, molles, qui s'appliquent exactement contre la paroi délimitée par les et, vers le bas, contre le . Ils sont enveloppés dans une double membrane appelée . Si les poumons sont aussi mous et légers, c'est parce qu'ils sont creux. Chacun d'eux est un sac dont la paroi, très mince, est gaufrée en d'innombrables petites chambres arrondies, appelées . La grosse bronche qui pénètre dans chacun des poumons se ramifie en bronches plus fines, qui se ramifient à leur tour et forment de très nombreuses dont chacune se termine par l'un de ces alvéoles pulmonaires.