Fonctionnement de l'appareil génital de la femme

Exercice lacunaire


Complète les mots manquants ensuite presse sur "Vérifier" pour corriger tes réponses. Utilise le bouton "Indice" pour obtenir une lettre du mot qui te tracasse. Attention, tu perds des points si tu fais appel au bouton indice !!!

   14      28      capillaires sanguins      corps jaune      embryon      épaississement      fécondé      follicule de De Graaf      l'oviducte      l'utérus      ménopause      menstruation      ovulation      progestérone      puberté   
De la à la l'appareil génital de la Femme présente une activité cyclique. Ces cycles sexuels concernent plus particulièrement les ovaires et, par l'intermédiaire des hormones produites par ces derniers, l'utérus.

Le cycle de l'ovaire
Ce cycle, d'une durée moyenne de jours mais qui peut varier assez largement, comporte deux phases successives :
- la phase folliculaire est caractérisée par la maturation d'un (rarement de plusieurs) et se termine par la ponte ovulaire (= ) qui survient en général vers le ème jour du cycle : sous la pression du liquide qu'il contient, le follicule mûr éclate à la surface de l'ovaire et l'ovule libéré est aspiré par le pavillon de à l'intérieur duquel les cils vibratiles le font progresser vers .
- la phase lutéinique est caractérisée par la transformation du follicule vide en une masse glandulaire, le . Si la fécondation n'a pas lieu, le corps jaune régresse puis cesse toute activité 14 jours après l'ovulation. Un nouveau follicule entre alors en maturation, un nouveau cycle recommence

Le cycle de l'utérus
Pendant la phase folliculaire et la phase lutéinique la couche externe du follicule sécrète une première hormone ovarienne : la folliculine. Pendant la phase lutéinique seulement, le corps jaune sécrète une deuxième hormone ovarienne : la . L'action conjuguée de ces deux hormones produit un progressif de la muqueuse utérine dans laquelle apparaît de nombreuses glandes sinueuses et de nombreux . Au cours de la phase lutéinique la muqueuse présente alors un aspect qui fait parler de " dentelle utérine ". L'utérus s'est ainsi préparé à recevoir l'ovule devenu un ; mais si la fécondation n'a pas eu lieu, la chute du taux des deux hormones ovariennes dans le sang provoque l'effondrement de cet édifice : c'est la (= règles) qui se traduit chez la Femme par une hémorragie de 4 ou 5 jours et qui marque le début de chaque cycle sexuel.