Le coeur

Exercice lacunaire


Complète les mots manquants ensuite presse sur "Vérifier" pour corriger tes réponses. Utilise le bouton "Indice" pour obtenir une lettre du mot qui te tracasse. Attention, tu perds des points si tu fais appel au bouton indice !!!

   artérielles      communication      droit      épaisse      gauche      médiastin      mince      myocarde      oreillette      péricarde      pouls      poumons      premier bruit      systole ventriculaire      valvule auriculo-ventriculaire      ventricule   
a) SITUATION
Le coeur a une forme allongée, amincie vers le bas; il est disposé obliquement au centre de la cage thoracique, entre les deux ; la pointe est inclinée vers la . Cet emplacement s'appelle le . Le cœur est retenu dans la cage thoracique par une fine membrane blanchâtre qui l'enveloppe, le ; les vaisseaux (veines et artères) sont reliés au coeur à sa partie supérieure.

b) STRUCTURE
Le coeur est un organe creux, dont les parois et les cloisons sont formées de muscles (le ). Une cloison verticale sépare le coeur en deux moitiés, gauche et droite, qui n'ont entre elles aucune . Chaque moitié est elle-même divisée par une cloison horizontale en deux compartiments, l'un supérieur, ou , l'autre inférieur, ou . Chaque oreillette communique avec le ventricule qui se trouve au-dessous d'elle par un orifice muni d'une sorte de soupape, appelée . Cette valvule est constituée par une membrane, solide et flexible, qui est disposée comme un goulot sous l'orifice de communication, côté ventricule. Le sang, s'écoulant par ce goulot, passe librement de l' au . Mais s'il tente de passer en sens inverse du à l', il commence par repousser devant lui la membrane de la valvule, qui obstrue l'orifice de communication. Les deux valvules, gauche et droite, se ferment à chaque battement et le choc de cette brusque fermeture produit le du coeur. C'est la contraction des parois musculaires de l'oreillette (systole auriculaire) qui chasse le sang dans les ventricules tout proches. Elles ont une paroi relativement , bien suffisante pour le rôle qu'elle doit jouer ; quant aux ventricules, qui doivent chasser le sang au loin (lors de la ), soit vers les poumons (ventricule ), soit même dans tout le corps (ventricule ), iIs ont une paroi extrêmement et puissante, dont la contraction peut communiquer au sang une forte pression. Cette évacuation du sang provoque un choc qui se transmet le long des parois , c'est le .